Nos packs formation 100% pris en charge et indemnisés

Bénéficiez de vos 945€ d’indemnisation 

En choisissant La Revue du Praticien comme organisme de DPC, vous êtes certain de pouvoir accéder à un programme DPC conçu pour les médecins généralistes, avec le recours aux meilleurs experts.

Chaque programme est discuté dès sa phase de conception entre un ou plusieurs experts de la spécialité concernée et des médecins généralistes exprimant leurs besoins. Chaque programme est ensuite développé en faisant appel aux meilleures ressources pédagogiques permettant non seulement d’acquérir des connaissances parfaitement actualisées mais aussi de les mettre d’emblée en pratique, notamment grâce à des dossiers cliniques progressifs ou des mises en situation.

Depuis

2013

début du dispositif

Plus de

10 000

médecins généralistes ont bénéficié de nos formations

Plus de

95%

de participants satisfaits

Choisissez un pack :
Pack « Cas cliniques » (indemnisé 855€)

Testez votre attitude soignante et confrontez votre raisonnement clinique à celui d’un panel d’experts.

Cliquez pour découvrir le programme de la formation 

Pack « Dermatologie » (indemnisé 945€)

Découvrez notre sélection de formations sur la thématique Dermatologie.


Cliquez pour découvrir le programme de la formation 

Pack « Best-sellers du moment » (indemnisé 945€)

Optez pour une sélection de formations parmi celles qui sont les plus appréciées par vos confrères.

Cliquez pour découvrir le programme de la formation 

Pack « Nouveautés » (indemnisé 945€)

Découvrez nos derniers programmes en date, élaborés en réponse à vos besoins.

Cliquez pour découvrir le programme de la formation 

Dermatologie : diagnostic & prise en charge en MG – Partie 1

27 cas cliniques pour perfectionner votre diagnostic ! 

Durée

7h

N° d'action

 82062325020

Indemnisation

+315€

FC + EPP

Cette formation vous donnera les clés pour faire votre propre diagnostic sur de brefs cas cliniques dermatologiques et confronter votre diagnostic à celui d’un panel d’experts, pour mieux évaluer vos pratiques professionnelles ! 

Choisissez un programme original avec des cas cliniques se présentant de façon aléatoire, comme dans la vraie vie.

Programme

Etape 1 : tutoriel – 60min

  • Introduction
  • Rappels sémiologiques
  • Etude de cas tutoriel

Etape 2 : études de cas – 300min

  • 27 cas cliniques

Etape 3 : suivi des acquis et des modifications pratiques – 60min

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

  • Améliorer le raisonnement clinique en soins primaires : adopter une démarche diagnostique adaptée aux symptômes et aux syndromes liés aux pathologies cutanées prévalentes en médecine générale
  • Prendre en compte le risque d’une évolution grave et/ou urgente : générer les hypothèses diagnostiques pertinentes dans les pathologies cutanées prévalentes en médecine générale nécessitant une prise en charge rapide ou spécialisée (cancer de la peau, urgences dermatologiques)
  • Aborder la question de la thérapeutique notamment dans l’annonce au patient et la possibilité du traitement d’épreuve : proposer une prise en charge thérapeutique adaptée aux pathologies cutanées prévalentes en médecine générale.

Dermatologie : diagnostic & prise en charge en MG – Partie 2

27 cas cliniques pour perfectionner votre diagnostic ! 

Durée

7h

N° d'action

 82062325024

Indemnisation

+315€

FC + EPP

Cette formation vous donnera les clés pour faire votre propre diagnostic sur de brefs cas cliniques dermatologiques et confronter votre diagnostic à celui d’un panel d’experts, pour mieux évaluer vos pratiques professionnelles ! 

Choisissez un programme original avec des cas cliniques se présentant de façon aléatoire, comme dans la vraie vie.

Ce sont 27 autres cas cliniques qui complète la partie 1. 

Programme

Etape 1 : tutoriel – 60min

  • Introduction
  • Rappels sémiologiques
  • Etude de cas tutoriel

Etape 2 : études de cas – 300min

  • 27 cas cliniques

Etape 3 : suivi des acquis et des modifications pratiques – 60min

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

  • Améliorer le raisonnement clinique en soins primaires : adopter une démarche diagnostique adaptée aux symptômes et aux syndromes liés aux pathologies cutanées prévalentes en médecine générale
  • Prendre en compte le risque d’une évolution grave et/ou urgente : générer les hypothèses diagnostiques pertinentes dans les pathologies cutanées prévalentes en médecine générale nécessitant une prise en charge rapide ou spécialisée (cancer de la peau, urgences dermatologiques)
  • Aborder la question de la thérapeutique notamment dans l’annonce au patient et la possibilité du traitement d’épreuve : proposer une prise en charge thérapeutique adaptée aux pathologies cutanées prévalentes en médecine générale.

L’ECG : Savoir l’interpréter dans les situations de médecine générale

16 cas cliniques pour perfectionner votre diagnostic ! 

Durée

5h

N° d'action

 82062325019

Indemnisation

+225€

100% EPP

Cette formation vous donnera les clés pour faire votre propre diagnostic sur de brefs cas cliniques sur le tracé ECG et confronter votre diagnostic à celui d’un panel d’experts, pour mieux évaluer vos pratiques professionnelles ! 

Choisissez un programme original avec des cas cliniques se présentant de façon aléatoire, comme dans la vraie vie.

Programme

Etape 1 : bilan pré-formation 

Etape 2 : études de cas

  • 16 cas cliniques

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

  • Améliorer le raisonnement clinique en soins primaires : adopter une démarche diagnostique adaptée aux symptômes et aux syndromes en intégrant l’interprétation d’un ECG dans les situations prévalentes en médecine générale.
  • Prendre en compte le risque d’une évolution grave et/ou urgente : savoir évoquer d’après le tracé ECG les hypothèses diagnostiques susceptibles de comporter un risque évolutif grave ou une urgence, nécessitant le recours à un avis et/ou une prise en charge spécialisé(e).
  • Aborder la question de la thérapeutique et la possibilité d’un traitement d’épreuve, notamment lors de l’annonce au patient du diagnostic envisagé.

Repérage et parcours du patient porteur d’un mélanome

Durée

7h

N° d'action

 82062325025

Indemnisation

+315€

FC + EPP

Le mélanome est le premier cancer en terme d’augmentation de fréquence en France. Son incidence a été multiplié par 5 chez les hommes et par 3 chez les femmes entre 1990 et 2018.

Il peut survenir à tout âge, c’est le cancer le plus fréquent chez les jeunes adultes (entre 25 et 50 ans). C’est le plus grave cancer de la peau de par sa forte capacité à métastaser.

Vous êtes en première ligne dans le parcours de soin et ayant une patientèle de tout âge vous êtes les mieux placés pour détecter une forme de Mélanome précoce.

Programme

EPP : Audit clinique – Temps 1

Formation continue :

Questionnaire pré-formation

  1. Qu’est-ce qu’un mélanome ?
  2. Anatomopathologie des mélanomes cutanés.
  3. Clinique des mélanomes cutanés.
  4. Évaluations.

Questionnaire post-formation

EPP : Audit clinique – Temps 2

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

  • Définir ce qu’est un mélanome et identifier les patients à risque.
  • Expliquer les différents mécanismes de développement d’une lésion mélanocytaire et la notion d’UEM.
  • Discriminer les différents stades d’évolution des mélanomes et leurs modes d’extension.
  • Connaître les éléments clés du diagnostic biopsique.
  • Distinguer les différents types de tumeurs et leurs caractéristiques.
  • Connaitre les étapes d’un bilan initial et d’une démarche diagnostic face au mélanome cutané.
  • Réaliser le suivi médical d’un patient porteur de mélanome.
EXPERT(S) :

Repérage et parcours du patient atteint de la maladie d'Alzheimer

Durée

11h

N° d'action

 82062325009

Indemnisation

+495€

FC + EPP

En France, plus de 900 000 personnes souffrent de la maladie d’Alzheimer. Elle touche 2 à 4 % de la population générale à 65 ans et augmente rapidement pour atteindre 15 % de la population à 80 ans. Par ailleurs, l’augmentation de l’espérance de vie conduit également à une augmentation des malades : 1, 3 millions de malades sont attendus pour 2020. 

Le médecin généraliste étant bien souvent le premier professionnel de santé à être confronté à ces patients, il semble nécessaire de lui apporter un ensemble de connaissances fondamentales, en particulier sur les signes et symptômes de la phase prodromale, et les diagnostiques pour un dépistage précoce et une prise en charge efficace des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

 

Programme

EPP : Audit clinique – Temps 1

Formation continue :

Questionnaire pré-formation

  • Vieillissement et cerveau
  • Étiologie de la maladie d’Alzheimer
  • Clinique de la maladie d’Alzheimer
  • Prise en charge de la maladie d’Alzheimer
  • Mises en situation

Questionnaire post-formation

EPP : Audit clinique – Temps 2

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

  • Distinguer un vieillissement psychologique lié à l’âge, d’un vieillissement pathologique.
  • Conduire un diagnostic différentiel des syndromes démentiels.
  • Décrire la physiopathologie et les facteurs de risques de la maladie d’Alzheimer.
  • Mettre en place des moyens de prévention de la maladie.
  • Appréhender les critères diagnostiques de la maladie et ses différents stades d’évolution.
  • Repérer la maladie au stade prodromal et la diagnostiquer dès les premiers stades, dans le cadre de l’évaluation initiale de la maladie d’Alzheimer (recommandations HAS).
  • S’intégrer dans un parcours de soins pluriprofessionel.
  • Décrire les moyens de prise en charge (médicamenteuse ou non), leurs intérêts et leurs limites.

Douleur articulaire

Durée

5h

N° d'action

 82062325021

Indemnisation

+225€

FC + EPP

L’accès aux rhumatologues comme l’accès aux médecines de spécialités est de plus en plus compliqué. S’ajoute à cela, le vieillissement de la population Française, ce qui vous met en première ligne concernant la plainte rhumatologique.

De très nombreux patients sont concernés par ces douleurs articulaires comme par exemple l’arthrose qui représente 9 à 10 millions de personnes en France, c’est pour cela que nous avons choisi d’aborder cette thématique .

Programme

Etape 1 : Questionnaire pré-formation

Etape 2 : Première consultation

Etape 3 : Caractérisation des lésions Rhumatologiques

Étape 4 : Examen du patient et premières hypothèses diagnostiques

Étape 5 : Examens complémentaires

Étape 6 : Pose d’un premier diagnostic

Étape 7 : Evaluations

Etape 8 : Questionnaire post-formation

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

  • Conduire un entretien face à une plainte rhumatologique.
  • Identifier et caractériser les lésions rhumatologiques et leur pathogénie dans la plainte du patient.
  • Discriminer les différents types de douleurs articulaires (chroniques vs aiguës, mécaniques vs inflammatoires) et en évaluer l’intensité.
  • Citer les éléments pertinents lors de l’interrogatoire du patient pour orienter le diagnostic d’une arthralgie inflammatoire ou mécanique.
  • Identifier les éléments sémiologiques pertinents lors de l’examen clinique articulaire.
  • Discriminer les examens paracliniques pertinents dans le cas d’une arthralgie inflammatoire ou mécanique.
  • Identifier les éléments pertinents permettant d’affirmer le diagnostic d’un du syndrome mécanique d’arthrose ou d’un syndrome de rhumatisme inflammatoire.
  • Identifier d’éventuels écarts de pratique par rapport aux recommandations et mettre en œuvre des actions d’amélioration de la qualité des soins.

Santé et travail : évaluer et prendre en charge l’usure professionnelle

Durée

7h

N° d'action

 82062325027

Indemnisation

+315€

FC + EPP

En France, 97% des salariés sont exposés à plusieurs facteurs de risques physiques et/ou psychosociaux.

Les femmes, les catégories sociales défavorisées (ouvriers, employés…) et les travailleurs précaires (intérimaires, contractuels, sous-traitants…) sont particulièrement touchés.

Par ailleurs, 37% des salariés, soit près de neuf millions de personnes, ne se sentent pas capables de tenir jusqu’à la retraite, selon une enquête de la Dares publiée le 9 mars 2023. Dans ce contexte, le médecin généraliste a une mission essentielle de prévention et d’accompagnement de ses patients, travailleurs, chômeurs ou retraités et de leurs besoins spécifiques.

Programme

EPP : Audit clinique – Temps 1

Formation continue : AMÉLIORATION DES PRATIQUES

EPP : Audit clinique – Temps 2

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

En fin de parcours, les médecins généralistes ayant suivi ce programme intégré seront capables de : 

  • Connaître les problèmes de santé spécifiques au travail afin de pouvoir disposer de solides connaissances face aux salariés en souffrance ;
  • Savoir évaluer la souffrance au travail avec des outils et une méthode précise afin de déceler le risque chez les patients vus au cabinet ;
  • Identifier les causes qui peuvent engendrer la souffrance au travail ;
  • Connaitre le cadre juridique liés aux risques psychosociaux au travail afin de pourvoir évaluer et accompagner les salariés ;
  • Connaitre le DUERP et connaitre le cadre des relations avec le médecin du travail pour en discuter ;
  • Disposer de solides connaissances pour aborder avec son patient la question des risques physiques et psychosociaux liés au travail.

Syndrome post-COVID chronique : comprendre et prendre en charge

Durée

8h

N° d'action

 82062325026

Indemnisation

+360€

FC + EPP

Ce programme a été élaboré par le Professeur Jean SIBILIA, Professeur des Universités – Praticien Hospitalier Faculté de Médecine, Université de Strasbourg, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg et le CNU de Rhumatologie. Il est reconnu dans les travaux qui l’a mené dans l’infection à la Covid-19.

Il vous donne les clés pour améliorer votre prise en charge au quotidien sur cette thématique plus que d’actualité en ce moment !

Programme

Etape 1 : Evaluation de pré-formation

Etape 2 : Connaissances théoriques

Etape 3 : Étude de cas

Étape 4 : Évaluation post-formation

Étape 5 : Évaluation des Pratiques Professionnelles

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

  • Reconnaître et de comprendre les conséquences et les complications de l’infection à SARS-CoV-2.
  • Identifier et de savoir prendre en charge un syndrome post-Covid en premier recours.
  • Optimiser la prise en charge des syndromes post-Covid selon un plan de soins et d’un suivi personnalisé incluant le recours à des équipes spécialisées en intégrant les outils d’e-santé.
  • Identifier les éventuels écarts de pratique par rapport aux recommandations et mettre en œuvre des actions d’amélioration de la qualité des soins.